Stephanie Versepuy

Qui suis-je ?

Hé bien, je suis moi d’abord ! Stéphanie Versepuy, un petit bout de femme (et je suis pas bien grande en plus), qui a pour ambition dans la vie de n’avoir aucun regret et de toujours mener à bien ses objectifs de vie.

Je suis une personne qui aime profiter, qui a une famille avec un chéri et 2 enfants, qui vit d’un métier en total accord avec ses valeurs, qui essaie de concilier tous les pans de sa vie, même si ce n’est pas toujours évident…

Les naissances de mes enfants ont été des tsunamis pour moi. Quand je suis devenue maman pour la première fois, j’avais lu tous les bouquins du monde, mais pourtant, la panique s’est emparée de moi… Quand je suis devenue maman pour la seconde fois, tout est devenu plus compliqué à tous les niveaux (psychologique, mental, social, familial, professionnel, et j’en passe…).

C’est en devenant maman et tout ce que ça entraîne, que j’ai eu envie de consacrer ma vie (personnelle et professionnelle) à accompagner, guider ceux qui en ressentent le besoin vers un avenir plus équilibré et en accord avec leurs valeurs profondes.

Ayant un Master en psychologie du travail et en ergonomie, j’ai travaillé pendant plusieurs années dans un cabinet d’expertise :

  • J’analysais les facteurs de risques psychosociaux (RPS), les impacts de projets de réorganisations, de déménagements ou d’introduction de nouvelles technologies.
  • Je réalisais des diagnostics  sur les conditions de travail, j’analysais l’organisation du travail, les activités et les besoins associés, les postes de travail et leurs implantations, les ambiances physiques, …
  • Ces missions se déroulaient dans tous types de secteurs : hospitalier, pharmaceutique, associatif, bancaire, prêt-à-porter, télécommunication, commerce…

Mon raisonnement fût le suivant : bien entendu, la santé physique et mentale joue un rôle immense dans nos vies, mais pourquoi l’action n’aurait lieu que dans la sphère professionnelle ? Ainsi, plutôt que de n’intervenir qu’en entreprise, j’ai souhaité aussi aller « à la source », c’est-à-dire, accompagner directement la personne elle-même.

J’ai donc quitté mon emploi confortable, bien payé, que je maîtrisais sur le bout des doigts et je me suis lancée pour faire ce qui m’animait vraiment : de l’accompagnement ! J’ai donc suivi une formation de coach professionnelle et de thérapeute individuel, conjugal et familial.

La valeur qui m’a portée à ce moment là est la liberté, j’avais besoin d’être libre de choisir : ce que je faisais, comment je le faisais, avec qui, pour qui…

Depuis, je réalise plusieurs formes d’interventions à la fois en entreprise et pour les particuliers, qui se basent sur plusieurs années d’études et d’expériences professionnelles.

Formations

2007 : Master I de Psychologie (Bac +4)

2008 : Master II Psychologie du Travail et Ergonomie (Bac +5)

2014 : Certification de Coach Professionnel

{homologuée par l’état au niveau I en France / niveau 7 en Europe – Equivalent Bac + 5 / Master 2, reconnue par l’état (code NSF 315 p) et enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par Arrêté du 19 novembre 2013, pris par le Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, et publié le 29 novembre 2013 au Journal Officiel de la République Française.}

2019 : Formation à l’atelier Stop & Go par l’association Marion la main tendue (prévention et lutte contre le harcèlement scolaire)

2019 : Atelier méditation de pleine conscience Niveau I par Christophe André

2019 : Formation à la gestion de conflits

2019 : Soirée de formation au Deuil périnatal et IMG, organisée par le RSPP, en partenariat avec l’association Petite Emilie

2019 : Certification de Praticien en thérapie brève, systémique, conjugale et familiale

2019 : Formation à la gestion / prise en charge des violences faites aux femmes, organisée par le RSPP

Formation continue :

Conférences, webinaires, lectures : I. Filliozat, Catherine Gueguen, Alexandre Jollien, Christophe André, …

Formation à venir

  • Octobre 2019 : Maternologie
  • Janvier 2020 : Traumas récents, techniques de verbalisation et de stabilisation psychologique, de ventilation émotionnelle et de récupération physique
  • Date à définir : Atelier méditation de pleine conscience Niveau II par Christophe André

Vie associative

Intégrer une association ou fédération permet de garantir des échanges réguliers avec des professionnels pluridisciplinaires (sage-femme, psychologue clinicien, sophrologue, coach en parentalité, …) mais aussi d’autres secteurs.

  • Membre de l’Association Bien Naître A Puteaux (BNAP)
  • Membre de Réseau de Santé Périnatal Parisien (RSPP)
  • Membre de l’Association Marion la main tendue

Blue coach : pourquoi ai-je choisi ce nom et ce logo ?

Ce nom m’est venu car :

  • J’adore la mer qui, pour moi, représente la paix, la sérénité mais également une force de la nature à respecter. Tout à fait en lien donc avec le coaching que j’imagine, à la fois dans l’action mais également dans le calme et la bienveillance. L’océan représente également assez bien la perpétuelle mouvance et les différents cycles, changements et évolutions de la vie (les surprises aussi !).
  • Le bleu est une couleur que j’affectionne particulièrement et qui, à mon sens, correspond assez bien à l’accompagnement que j’entends mener en lien avec mes valeurs professionnelles : en respectant l’équilibre et le timing de chacun.

Mon logo représentant la planète bleue avec le yin et le yang était ce qui représentait le mieux ce message et l’équilibre que nous recherchons tous.

Et puis, il y a un peu mon côté « écolo » qui ressort 😉

Mieux comprendre le rôle du coach

Non, le coach que vous avez vu à la télévision ne fait pas du « vrai » coaching professionnel !

La première chose à savoir, et de loin la plus importante, est qu’en tant que coach, je n’ai pas de solutions à proposer ni de jugement à émettre !

A travers des outils de coaching et un jeu de questions-réponses, je vous aide à appréhender, comprendre, décider et agir dans votre pleine responsabilité pour atteindre votre objectif.

Cadre d’intervention

Pour que le processus fonctionne, il est nécessaire de définir et respecter un cadre. Ce cadre sera rappelé tout au long du processus par le coach.

L’écoute

Les démarches collectives (groupe de parole dans le cadre des ateliers, coaching d’équipe, coaching de couple) doivent permettre aux participants de s’exprimer ; il est donc très important de respecter l’expression d’autrui. Chacun écoute sans interrompre et sans couper la parole.

Le coach s’engage à une écoute active et bienveillante du client.

Le non-jugement / la bienveillance

Chacun doit pouvoir se sentir en confiance pour exprimer ses ressentis, parfois difficiles, aussi bien que ses souffrances. Pour cela, chaque participant s’engage à ne formuler ni jugement ni critique vis-à-vis de ceux qui s’expriment et à rester dans la bienveillance.

Le client doit se sentir libre de s’exprimer et le coach s’engage à fournir l’espace nécessaire à ce dernier pour le faire, sans jugement et en toute bienveillance.

La confidentialité

Dans les démarches collectives, les participants partagent des expériences personnelles vécues ; il est indispensable que ce qui est formulé à l’intérieur du groupe y reste. Chacun (y compris le coach) doit s’engager à respecter cette confidentialité. Pour que chacun se sente libre de s’exprimer, une confiance basée sur cette confidentialité doit solidifier le groupe.

La liberté 

Il n’y a aucune obligation (hormis des règles explicites qui seront présentées par le coach) : droit de garder le silence, de s’exprimer, de dire oui ou non, …

L’engagement

Chaque participant s’engage à s’impliquer dans le groupe, dans l’atteinte de son objectif dans un processus de responsabilisation et d’engagement.

Code de déontologie du coach

Ce code est établi exclusivement pour la pratique du coaching professionnel. Il vise à formuler des points de repères déontologiques, compte tenu des spécificités du coaching en tant que processus d’accompagnement d’un individu, d’une équipe, d’une organisation. Ce code de déontologie est donc l’expression d’une réflexion éthique; il s’agit de principes généraux. Leur application pratique requiert une capacité de discernement.

Titre 1 – Devoirs du coach

  • 1-1 – Exercice du Coaching

Le coach s’autorise en conscience à exercer cette fonction à partir de sa formation, de son niveau attesté de capacités et de compétences opérationnelles, de son expérience et de sa supervision initiale.

  • 1-2 – Confidentialité

Le coach s’astreint à la plus stricte confidentialité quant au nom de ses clients (sauf avis contraire de celui-ci), au contenu et aux résultats des processus de coaching.

  • 1-3 – Supervision établie

L’exercice professionnel du coaching nécessite une supervision. Les Coachs professionnels en activité sont tenus de s’engager dans un processus de supervision et d’y recourir à chaque fois que la situation l’exige.

  • 1-4 – Respect des personnes

Conscient de sa position, le coach s’interdit d’exercer tout abus d’influence.

  • 1-5 – Obligation de moyens

Le coach prend tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande du client, le développement professionnel et personnel du coaché, y compris en ayant recours, si besoin est, à un confrère.

  • 1-6 – Refus de prise en charge

Le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur ou à lui-même. Il indique dans ce cas un de ses confrères.

Titre 2 – Devoirs du coach vis à vis du coaché

  • 2-1 – Lieu du Coaching

Le coach se doit d’être attentif à la signification et aux effets du lieu de la séance de coaching.

  • 2-2 – Responsabilité des décisions

Le coaching est une technique de développement professionnel et personnel. Le coach laisse de ce fait toute la responsabilité de ses décisions au coaché.

  • 2-3 – Demande formulée

Toute demande de coaching, lorsqu’il y a prise en charge par une organisation, répond à deux niveaux de demande : l’une formulée par l’entreprise et l’autre par l’intéressé lui-même. Le coach valide la demande du coaché.

  • 2-4 – Protection de la personne

Le coach adapte son intervention dans le respect des étapes de développement du coaché.

Titre 3 – Devoirs du coach vis à vis de l’organisation

  • 3-1 – Protection des organisations

Le coach est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation pour laquelle il travaille.

  • 3-2 – Restitution au donneur d’ordre

Le coach ne peut rendre compte de son action au donneur d’ordre que dans les limites établies avec le coaché.

  • 3-3 – Equilibre de l’ensemble du système

Le coaching s’exerce dans la synthèse des intérêts du coaché et de son organisation.

Titre 4 – Devoirs du coach vis à vis de ses confrères

  • 4-1-1 – Les Coachs professionnels peuvent, dans toute communication professionnelle les concernant, faire état de leur « engagement écrit à respecter le code de déontologie du Coaching ».
  • 4-1-2 – Selon l’accréditation qu’ils ont reçue, les membres ont le droit d’utiliser les appellations déposées ci-dessous dans toute communication professionnelle les concernant
    •  –  « Coach Professionnel » Certification professionnelle homologuée par l’état – RNCP niveau I, délivrée par Linkup Coaching
    •  –  « Membre de l’association des anciens stagiaires – Linkup network » (logo déposé)
    •  –  « Coach adhérent au code de déontologie du Coaching »
  • 4-2 Obligation de réserve

Le coach se tient dans une attitude de réserve vis à vis de ses confrères.

Titre 5 – Recours

  • 5-1 – Recours

Toute organisation ou personne peut recourir volontairement auprès des différents syndicats professionnels en cas de manquement aux règles professionnelles élémentaires inscrites dans ce code.